Connexion / Inscription

Actualités

Restez informés des dernières actualités rédigées par les thérapeutes de la plateforme
Troubles Obsessionnels Compulsifs, TOC et hypnose

Troubles Obsessionnels Compulsifs, TOC et hypnose

Le TOC, Trouble Obsessionnel Compulsif est un trouble d’origine anxieuse.
Il atteint des degrés différents en fonction des personnes et de la prise en charge plus ou moins rapide. 
La personne a des idées fixes récurrentes, qui deviennent envahissantes, angoissantes et qui finissent par diriger sa vie au quotidien.

trouble obsessionnel compulsif et hypnose, Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10

Comment le TOC se manifeste ?

On regroupe le trouble obsessionnel compulsif en deux catégories :
– les obsessions : des pensées envahissantes qui génèrent peurs et angoisses
– les compulsions : des gestes répétitifs incontrôlables ou des actions mentales répétées

Il a été mis en évidence que les obsessions touchent souvent des sujets tels que :
– la peur d’être contaminé(e) (55%)
– les pensées agressives (50%)
– le besoin de symétrie et d’exactitude (36%)
– les peurs somatiques (34%)
– les représentations sexuelles (32%)

Tandis que les compulsions les plus nombreuses sont :
– la vérification (80%) : vérifier pleins de fois avant de sortir que les plaques de cuisson sont éteintes ou que la porte est bien fermée….
– les rituels de lavage (46%)
– les rituels de compter (46%) : compter ou réciter en boucle intérieurement une phrase…

 
En général, les rituels ont pour objectif de diminuer la possibilité d’un danger (réel ou abstrait) et ainsi diminuer la source d’anxiété qu’il génère dans l’esprit de la personne.

Beaucoup de personnes qui sont sujets au trouble obsessionnel compulsif tentent de le dissimuler comme ils peuvent. La plupart le trouvent même leur mode de fonctionnement pas « normal », ce qui peut générer de la honte, de la culpabilité, du repli sur soi même. La plupart ont des difficultés à demander une aide extérieure.
Certaines personnes font aussi tout pour ne pas se retrouver dans les situations  le comportement se déclenche. 

Lorsque l’on développe les symptômes du TOC, une peur de ce qui pourrait arriver si on ne continue pas ces rituels étranges s’installe. Ce comportement est bien plus fort que la raison, parce que la personne se sent envahit par ce besoin irrépressible d’être dans cette répétition. Malgré que la personne soit consciente du coté absurde de ces pensées et de ces rituels, elle n’arrive pas à s’en défaire car l’anxiété devient trop élevée si elle ne répète pas ces gestes.
Un sentiment de frustration très puissant émerge très souvent chez la personne concernée. Les personnes se sentent angoissées et perdues, comme si elles n’avaient plus le contrôle sur leur propre vie. 
 
Le TOC ne doit pas être confondu avec une manie. Un TOC est un acte répété très excessivement, dont les rituels prennent la majorité du temps une bonne heure par jour. La vie des personnes en souffrant en est totalement chamboulée.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a établit le fait que le trouble obsessionnel compulsif fait parti des 10 troubles qui provoquait la plus grande détérioration de la qualité de vie. Les sondages actuels estiment à 2,5% de la population mondiale qui serait touché par un trouble obsessionnel compulsif. Mais, étant donné que seulement 37% des personnes consultent, le chiffre annoncé est bien en dessous de la réalité. 
Tout le monde peut être touché, aussi bien les hommes que les femmes, les adultes que les enfants.

 

Les causes 

Les raisons des troubles obsessionnels compulsifs sont méconnues. Les hypothèses relient à de multiples facteurs : 
-génétiques
-neurophysiologiques
-psychologiques 
-immunitaires

Pour la partie psychologique, un lien avec des troubles de la personnalité et/ou des événements à l’origine d’un stress sont souvent mis en avant comme déclencheur potentiel. Les conséquences sont diverses : une surestimation des dangers ou une désorganisation, de la confusion dans le traitement de l’information ou encore des des croyances irrationnelles provoquant des désordres émotionnels… 

La liste est non exhaustive.

Quelles sont les solutions possibles ?

Seul un spécialiste de la santé mentale peut poser un diagnostic de troubles obsessionnels compulsifs. Il est important que le diagnostic soit effectué par un médecin. De nombreux tests et questionnaires sont possibles pour établir le diagnostic.
Considéré comme « honteux » par un trop grand nombre de personnes sujettes à ce trouble, les personnes ont des difficultés à consulter. Et pourtant des solutions existent et peuvent se révéler efficaces. L’hypnose est un outil souvent utilisé en complémentarité avec d’autres thérapies, comme la psychothérapie

Avec l’hypnose, un travail est fait pour apprendre à reprendre le contrôle sur ses émotions, notamment les états anxieux, les angoisses… En travaillant sur les difficultés émotionnelles de fond, les changements comportementaux s’effectuent au fur et à mesure. En apprenant aussi à travailler sur les croyances irrationnelles, et sur la possibilité de s’imaginer autrement une journée complète, l’hypnose peut être d’un réel soutien. Le sentiment de mieux gérer ses émotions, d’être plus serein est d’une grande aide dans le retour à une vie plus apaisée. 

Laurie Le Borgès
Laurie Le Borgès

Laurie Le Borgès

View all posts by Laurie Le Borgès

Hypnose

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0